Se tenir sur le seuil. 

Le Requiem de Mozart.

Conférence Mythe & Opéra

Vendredis 05 et 12 oct. 2018, au choix, à 20h00.

Dentons, 5 boulevard Malesherbes, Paris 8ème.

Tarif : 35 € - Réduit : 25 €.

Accueil autour d'une coupe de champagne à partir de 19h30.

Lux aeterna (...) - Requiem de Mozart.

Claudio Abbado - Lucerne 1999.

Conférence.

" Se tenir sur le seuil. "

Le Requiem de Mozart.

C’est avec un certain enthousiasme

que je m’apprête à aborder avec vous ce Requiem. Mozart donne ici une très grande intensité à ses prières, raconte une lutte inquiète contre la désespérance, une aspiration profonde à la lumière et à la sérénité.

 

Formé à l’école italienne,

au contact des chefs-d’œuvre de Bach et de Haendel, Mozart ne se détourne pas pour autant de l’idéal de simplicité qui illumine ses dernières œuvres. Les compositeurs du siècle à venir sauront s'en souvenir.

 

Nous mettrons ce Requiem

dans une perspective historique afin de bien saisir ce qui fait le style et le geste créateur du dernier Mozart -  la manière dont il a su donner une expression « inouïe » aux mots de la liturgie.

 

Dans cette oeuvre restée inachevée, 

Mozart témoigne d’une expérience profonde, et singulière, de la vie spirituelle...

Ange jouant du luth

Albrecht Dürer 1497.

Portrait de Mozart.

Joseph Lange 1782.

Conférences Mythe & Opéra

Sublime musical et Musique sacrée.

Au carrefour des interprétations

Quels visages ces grandes oeuvres donnent-elles de l'expérience spirituelle ? Oratorios, Passions, ou Requiem... Agnostiques, Catholiques ou Protestants... Romantiques, Baroques ou Classiques... Autant d'expériences, autant de sensiblités, autant d'expressions pour dire le sacré, la traversée des ténèbres, la célébration de la lumière. Héritières d'une tradition, ces oeuvres témoignent en même temps d'une expérience singulière et personnelle du sacré. Ici s'affirme un style, inscrit dans le temps, ouvert à l'universel. Ici se donne à entendre une voix singulière.

 

La proximité de l'insaisissable

Mais comment donner accès à ce qui excède toute représentation ? Quel rapport entretenir avec la Parole, pour en préserver - en révéler - le Mystère ? Les musiciens doivent se garder des séductions de la musique - d'une musique toute à la gloire d'elle-même ou des puissants de ce monde - oublieuse de ses origines. Comment servir, accompagner, révéler ce que la Parole peut avoir d'inouï ? Par quelles voix entrer en résonance avec le Sublime ?

 

Sur un mode ouvert et convivial

Par un jeu d'écoutes comparatives des oeuvres et des styles - en se gardant de tout discours abstrait et théorique - il s'agit de se mettre à l'écoute de la manière dont ces compositeurs témoignent en musicien d'une expérience profonde du sacré et du sublime.

© 2014 Mythe & Opéra. Proudly created with Wix.com

  • Icône de l'application Facebook
  • LinkedIn App Icône
  • YouTube Classic
  • Instagram Social Icon
  • Google Classic