"Vêpres de la Vierge" 

Monteverdi.

Conférence Mythe & Opéra

Vendredi 20 et 27 janvier 2017, au choix, à 20h00.

Dentons, 5 boulevard Malesherbes, Paris 8ème.

Tarif : 35 € - Réduit : 20 € - Duo découverte : 40 €.

"Lève-toi, ma compagne, ma belle,

et va vers toi-même."

                                                         Cantique des Cantiques.

Magnificat.

Monteverdi, Schütz, Vivaldi, Bach - compositeurs catholiques ou protestants. Comment chanter d'un même élan la gloire du Ciel et l'humilité de Marie ?

Conférence.

"A Fleur de peau - Le Féminin et le Sacré "

dans les Vêpres de Monteverdi.

Attirer, charmer, subjuguer.

Le Baroque cherche à nous conduire par les sens au-delà des sens. Il ne s'agit pas tant de trouver par l'harmonie la paix de l'âme - comme dans les polyphonies de la Renaissance - que de se faire par l'émotion esclave d'une autre vie. La sensiblité baroque - à fleur de peau - ne vise pas tant la paix de l'âme que le ravissement de l'âme.

 

Dame des dames, Reine des reines...

La figure de la bienheureuse Marie inspire les chants les plus audacieux; et l'office des Vêpres autorise cette proximité - une ferveur, une liberté, par trop contenues dans le cadre de la messe. Monteverdi s'autorise par exemple à chanter ici quelques vers du Cantique des cantiques - une invitation à écouter et reconnaître quelque proximité entre la sensualité de la Sulamite et l'humilité de Marie ?

 

Florilège musical

Ferveur mystique du Dixit Dominus - Bonheur rythmique de la Danse de David  - Audaces et vertiges de la Canzone vénitienne - Concert spirituel et accents extatiques du Duo des Séraphins - Recueillement et lumineuse sérénité de l'Ave, Maris stella - et le chant de Marie... cet embrasement de couleurs et de lumière que nous offre ce sublime Magnificat.

 

Ce florilège musical si généreux n'est-il pas une invitation à nous mettre à l'écoute d'un féminin, qui porte en lui la lumière de l'Esprit ?

Gloria Patri - Magnificat - Monteverdi.

Jordi Savall.

Conférences Mythe & Opéra

Sublime musical et Musique sacrée.

Au carrefour des interprétations

Quels visages ces grandes oeuvres donnent-elles de l'expérience spirituelle ? Oratorios, Passions, ou Requiem... Agnostiques, Catholiques ou Protestants... Romantiques, Baroques ou Classiques... Autant d'expériences, autant de sensiblités, autant d'expressions pour dire le sacré, la traversée des ténèbres, la célébration de la lumière. Héritières d'une tradition, ces oeuvres témoignent en même temps d'une expérience singulière et personnelle du sacré. Ici s'affirme un style, inscrit dans le temps, ouvert à l'universel. Ici se donne à entendre une voix singulière.

 

La proximité de l'insaisissable

Mais comment donner accès à ce qui excède toute représentation ? Quel rapport entretenir avec la Parole, pour en préserver - en révéler - le Mystère ? Les musiciens doivent se garder des séductions de la musique - d'une musique toute à la gloire d'elle-même ou des puissants de ce monde - oublieuse de ses origines. Comment servir, accompagner, révéler ce que la Parole peut avoir d'inouï ? Par quelles voix entrer en résonance avec le Sublime ?

 

Sur un mode ouvert et convivial

Par un jeu d'écoutes comparatives des oeuvres et des styles - en se gardant de tout discours abstrait et théorique - il s'agit de se mettre à l'écoute de la manière dont ces compositeurs témoignent en musicien d'une expérience profonde du sacré et du sublime.

© 2014 Mythe & Opéra. Proudly created with Wix.com

  • Icône de l'application Facebook
  • LinkedIn App Icône
  • YouTube Classic
  • Instagram Social Icon
  • Google Classic