"Je ne voulais pas renoncer à l'amour" - Une lecture du Ring de Wagner.

Voici le 2ème volet de ma contribution au dossier "Deux mots du livret"pour le site d'art lyrique www.forumopera.com On peut attribuer la violence, le tumulte et le fracas de L’anneau du Nibelung de Wagner à la psychologie ténébreuse d’un Wotan immoral et manipulateur ou à la société décadente de dieux vaniteux et conservateurs. C’est négliger cependant le poids d’une loi anthropologique – formulée par les Filles du Rhin dès l’introduction – qui pèse sur l’ensemble des décisions des protagonistes : le pouvoir et l’amour s’excluent. Seul celui qui (...)

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us

© 2014 Mythe & Opéra. Proudly created with Wix.com

  • Icône de l'application Facebook
  • LinkedIn App Icône
  • YouTube Classic
  • Instagram Social Icon
  • Google Classic