La Flûte enchantée ou les promesses du silence.

Quelle étrange idée que de soumettre des personnages d’opéra à une épreuve du silence ? Tamino ne chante finalement qu’une aria dans toute La Flûte Enchantée. L’initié aux Mystères d’Isis et d’Osiris doit tout d’abord apprendre à se taire. Ce n’est pas le cas de tous les parcours initiatiques à l’opéra : Psyché ne doit pas voir celui qui la comble, Orphée aux enfers ne doit pas se retourner, Persée ne doit pas fixer Méduse… L’interdit porte sur le regard et n’empêche pas de chanter, de se faire « lyrique ». Dans l’opéra de Mozart cependant, le silence de l’initié semble plaire aux divinités Isis et Osiris ! Plus encore, quel est le sens d’une épreuve qui consiste à se taire devant la détress

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us

© 2014 Mythe & Opéra. Proudly created with Wix.com

  • Icône de l'application Facebook
  • LinkedIn App Icône
  • YouTube Classic
  • Instagram Social Icon
  • Google Classic